free counters

"Le passé se prélasse derrière nous sans qu'on puisse se retourner."

 

Célor Chapelle

"La souffrance est parfois plus délicate que l'abandon."

 

Célor Chapelle

"Si vivre comme un Dieu c'est vivre comme un homme alors mon choix est fait."

Célor Chapelle

"L'homme est la seule créature qui refuse d'être ce qu'elle est."

Albert Camus

"L’habitude du désespoir est pire que le désespoir lui-même."

Albert Camus

"Dieu lui-même croit à la publicité : il a mis des cloches dans les églises."

Aurélien Scholl

Série de document concernant le "Combat épique" entre le sceptre et la Mère des Lames

Document 1 :



Son arme se leva prête à fracasser son adversaire. Les muscles de son porteur étaient tendus. Ils étaient prêts à actionner la machine du mort qu'il tenait. Les cheveux plaqués sur son visage par la sueur. Ces ruines ne tiendront plus longtemps. Le Maréchal s'apprêtait à frapper. Sa force transformerait cet endroit en tas de pierre.

Ce vestige de l'ancienne maison des Elta à Elid-Keron avait une bonne centaine d'années. Les vignes qu'ils avaient plantées poussaient toujours. Elles étaient bien ancrées dans le mur de brique. Elles s'étaient insinuées dans le moindre recoin. Le raisin commençait à apparaître. L'autel de pierre était fendu comme si l'empereur y avait planté son drapeau. Les Monts Flamboyants s'élevaient derrière eux et ils brillaient comme les feux d'alarme.

L'épée fit un arc de cercle. Une détonation d'une puissance extraordinaire éclata lors de l'impact qui fut lui-même suivit d'un rugissement puissant.

Les deux hommes se regardaient toujours, l'arme à la main. L'un portait le sceptre et l'autre portait "Itmild".

Itmild était la plus prodigieuse des épées. On l'appelait "la Mère des Lames". Les légendes expliquaient que lorsque qu'elle rencontrait une autre arme une déflagration électrique allait frapper son adversaire dans un bruit assourdissant. Elle portait en elle l'essence de la déesse Arilion, divinité du tonna ire et du courroux solaire. Jamais aucune arme ne l'avait égalée et aucun pouvoir n'avait jamais réussi à la contenir.

Mais aujourd'hui... le sceptre la retenait. Il bloquait chacun de ses assauts. Le Roi n'arriverai jamais à passer cette défense.

"Annale 18" depuis "L'esprit de la lame" par A. Fallènne et K. Fadenéci

 

Document 2 :



La Mère des Lames a été forgée il y a bien longtemps, lors de temps immémoriaux, dans la forge d'Haraf.

La déesse de la foudre ne voulait plus de son enveloppe charnelle. Elle voulait retourner à sa forme d'essence. Pourtant elle était la seule dans le pays d'Outre-Monde a avoir un fils.

Mais elle était têtue. Pour finir, à ce souhait elle alla rencontrer un être diabolique et elle ne retourna jamais auprès de son fils. Un demi-dieu qui possédait les pouvoirs de la lune.

Elle avait réussi a reprendre sa forme d'essence.

Elle se réfugia un jour dans la forge du réputé Haraf et elle y fut emprisonnée par celui-ci.

Haraf était un homme intelligent. Il scella l'essence de la déesse dans sa bâtisse et il lui promit que lorsque son fils la rejoindrait il la libérerait.

Mais pour qu'elle puisse être libérée elle devait payer une sorte de dette. Elle du donner un partie de son essence dans une unique arme. Seu....nt i. .'y .. ... qu'une .r..s ..... .... ... .... .. .... ...... (la dernière phrase n'a jamais été retrouvée et retranscrite)

"Forgée" depuis "Divinités et Esprits" de H.Histo et N.Fot

Document 3 :



Haraf ne forgea pas que la Mère des Lames. Il y a eu au moins une autre arme. Tout ce que je sais c'est qu'elle contenait toute la perfidie et la fourberie de la déesse. Elle a offert toute son essence maléfique à cette lame pour qu'elle puisse contrôler le porteur de l'épée.

"La seconde" depuis " Journal secret d'un armurier de la 12ème génération et de la 1ère essence" par S.Fold

Document 4 :

 

La Mère des Lames possède deux formes de l'essence de la déesse. Celle de la foudre et celle du "courroux solaire". Les archives indiquent qu'elle a reçu l'entièreté des pouvoirs d'Arilion. La foudre se montre sous la forme d'une forte détonation foudroyante qui embrase l'adversaire du porteur. Mais aussi sous la forme d'une lumière qui varie selon les émotions du combattant. Elle peut être d'une rouge vif aveuglant si le désespoir et la peur possède son propriétaire.

On pourrait croire que le "courroux solaire" se montre sous les traits de la dernière caractéristique que j'ai expliqué. Mais les études de la 9ème guilde prouvent autre chose. Le courroux est représenté par l'invincibilité du porteur. Il ne peut être épuisé tout comme la chaleur et la luminosité du Grand Soleil.

Tout homme n'ayant pas été choisi par la déesse serait directement foudroyé par l'essence emprisonnée dans la lame.

"La Mère des Lames" depuis "Forces et Pouvoirs des Artéfacts" par T.Imri

Document 5 :

 

Les rois sont choisis par les divinités contrôlant le royaume. Il n'y a donc aucune lignée royale.

L'Outre-Monde ne possède aucun lien avec le monde humain. Les Dieux peuvent venir sous forme d'essence mais ils ne pourront plus jamais revenir dans leur domaine. Il n'y a pas d'accès pour les âmes, peu importe leur race, à l'Outre-Monde. Donc il n'y a aucune corruption possible des Dieux.

Vu que les Rois sont choisis par les Dieux ils peuvent porter les armes emplies de leur essence.

"Couronnement" depuis "Royauté en Alémia" par T.Imri

Document 6 :

 

Après la venue d'Arilion la maison Harf devint riche et puissante. Des voleurs voulant trouver la source de cette richesse soudaine sont allés piller la demeure.

Nous avons rencontré ces voleurs. Ils nous ont raconté que lorsqu'ils étaient rentrés dans la cour de la villa ils avaient vu, debout au milieu de celle-ci, une créature effrayante. Elle portait une armure orange et bleue sertie de pierre précieuse. Elle avait aussi une tête proéminente avec des antennes qui brillaient dans la nuit. Les voleurs l'ont identifié comme la gardienne de la maisonnée Haraf.

Un autre groupe de voleurs eu moins de chance qu'eux. Ils se firent décimer. Sauf deux ; Haring Histo et Tegrena Fot.

"La Maisonnée Haraf" depuis "Grandes lignées d'Alémia" par N.Goldianis

Document 7 :

 

H. Histo est considéré comme l'un des plus grands hommes de cette terre. Il a combattu avec et contre les plus grands Rois, ceux qui maniaient les légendaires lames d'essences. Il a aussi vaincu des démons qui avaient été chassés de l'Outre-Monde. Il est considéré comme le Général des Armées d'Alémia.

Lors de la guerre pour Isotold il vit son armée décimée par le Grand Maréchal : Toutes les forces militaires d'Histo furent anéanties. Ils combattaient sur les flancs des vestiges d'Elid-Keron. Les armées du Maréchal étaient écrasées mais pas le Maréchal lui-même. Pendant des heures les hurlements des hommes de Histo furent couverts par les détonations de la lame du Grand Maréchal. Les troupes d'Alémia furent toutes vaincues sous les coups du Roi de l'Ouest qui les décimait par dizaines.

Histo assista au massacre et lorsqu'ils furent tous tués ils se retrouvèrent face à face. Le Grand Général d'Alémia et le Terrible Maréchal de l'Ouest.

Et ce fut à ce moment là que le véritable combat commença. Les coups de la Terrible Itmild raisonnaient dans les collines. Mais le combat était sans issue. Les ruines d'Elid-Keron subissaient l'impact de la détonation des coups du Maréchal.

"H.Histo, le Grand Général" depuis "Chroniques des guerres d'Alémia" par M.Darel et C.Ronvilar

Document 8 :

L'aube scintillait quand les deux généraux se sont enfin rencontrés. Le Maréchal de l'Ouest et le Général d'Alémia. Ils ont entrechoqués leurs armes pour la première fois dans les ruines de d'Elid-Keron. Le Maréchal maniait la puissante Itmild. La grand lame de la déesse Arilion forgée par la maison des Haraf. Les explosions se sont suivi pendant toute une journée. La force d'Itmild la foudroyante était inconsidérable. Des grands éclairs bleus jaillissaient du fil de l'épée à chaque choc. La foudre brulait l'herbe aux alentours des ruines. Les techniques de combat les plus impressionnante furent utilisées. Le Maréchal libéra sa lame par la technique de la Capitale de l'Ouest Nolis et conçue par le célèbre Hajalor : La Joal. Elle permet de libérer toute l'essence de la lame et de porté des coups formidables. Mais pour utilisé une technique comme cela il faut bien maîtriser son épée sinon elle se retourne contre vous et avec une telle épée le Maréchal prenait de grands risques.

Mais le Général possédait l'arme la plus résistante qu'il soit : Le Grand Sceptre. Ils ont combattu avec une telle force que ni l'un ni l'autre n'arrivait à prendre le dessus.

Itmild n'arrivait pas à blesser son adversaire mais Histo ne savait pas non plus prendre le temps d'aller frapper son ennemi car les éclairs surgissaient en permanence.
Quand le soleil se coucha les deux combattants étaient épuisés. La Maréchal scela sa lame pour ne pas finir foudroyé et puis tomba à genou.

Ils restèrent tout deux à se regarder. Ils avaient tout perdu, pourquoi abandonner maintenant ?

Le désespoir prenait possession des deux guerriers. Kold se releva. Il but l'entièreté d'un petite fiole, baissa la tête ,il laissa sa lame se réveiller ,la libéra et dans un d'un rugissement il abattit sa lame sur le Général.

"Tout ne peut être contrôlé " depuis "Heure sombre en Alémia" par J.Hajalor

Document 9 :

"Ils sont terrifiants. Ils vont tout détruire. Je sais que je ne vais pas m'en sortir. Les éclairs qui ne touchent pas leur cible vont anéantir quelque chose d'autre. Tout les oiseaux sont morts. L'herbe est brulée. Mes camarades qui étaient blessés sont morts. La foudre est venue les tués. Je ne m'en sortirai pas. ja vais mourir." (des traces de boue et de sang cachent cette partie)

".....es..j.. ....  ..... :It...d"

"J'ai rampé un peu plus loin. Je crois que je suis hors de porté. En tout cas je ne suis pas encore mort. Il fait nuit noire. Mais je vois toute la scène. L'épée éclaire tout. Et la foudre me permet de voir les alentours du combat. Je vois mon régiment au sol. Il est vaincu. Mort. L'étendard des Gardes est à moitié brulé mais il se tient toujours debout, fier et inflexible. L'étoile entourée du cercle et lui même encerclé d'un pavois, le voilà : LE SYMBOLE ETERNEL !  

Ma poitrine me fait mal. Ma vue se brouille. Je n'arrrivve plu a érire. je vas tommber."(La dernière phrase représente  l'état du capitaine lors de l'écriture de ce texte)

"Dernière paroles du capitaine Tenegra de Jors" depuis "Témoignages de la guerre en Istold" par R.Olajahj

 

Document 10

Avez-vous déjà rencontré les Halfings ? Ce sont les gardiennes d'Alémia. Leur dos recouvert d'écailles et des ailes translucides. Elles ont un corps de femme, elles sont souvent vétues d'une armure orangée. Elles maîtrisent une magie extrêmement puissante.

mais c'est à cause de cela qu'elles ont toutes été anéanties. Les grands rois les ont chassé pendant des siècles sans jamais les trouver et les seuls qui ont pu les apercevoir ne sont jamais revenu. Le seul qui a découvert leur ville, qui les a vu et qui a pu en parler c'est le grand Maréchal de l'Ouest. Il paraît qu'il venait de perdre sa femme et qu'il n'avait rien à y perdre. Il les a vaincue et on raconte que c'est dans leur repère qu'il a trouvé la légendaire Itmild.

"Manuscrit" depuis "Pour l'histoire d'un rêve" par J.Kloras

Document 11

"Elles étaient toutes là. Elles nous attendaient. Leurs pièges avaient déjà décimé toute la compagnie. Nous n'étions plus que deux. Il voulait quand même terminer l'expédition. Il voulait vraiment mourir. 

Elles étaient juste devant nous. Il avançait vers elles. Il voulait y aller. Il marcha cinquante mètres. Il n'était plus qu'à quelques pas. Il allait survivre. Elles allaient l'accepter.

L'une d'entre elle lui prit la main, lui caressa le visage et ce fut la dernière chose qu'il pu sentir car sa tête explosa. Je m'enfuis à toute jambe.

J'étais raisonnable, lui non."

"Afok, ecuyer" depuis "Heure sombre en Alémia" par J.Hajalor

Vous pouvez me donner des idées ou des éléments à corriger ici en dessous

Écrire commentaire

Commentaires : 5
  • #1

    Laurence (dimanche, 22 mai 2011 10:05)

    Bizarre mais ton style est très différent ici (sans doute parce que ce sont des faits d'histoire...). Il est encore plus clair que l'autre :) Donc c'est bien.
    En dehors de ça, je me demande comment tu vas arriver à garder tout ça en tête parce que j'imagine que si tu l'as écrit, c'est pas pour rien ^^
    Tu sais ce qui manque ? Une carte !

  • #2

    GEVERS (dimanche, 22 mai 2011 20:36)

    héhé !

    promis, dû

    Alors, je vais essayer d'être constructive malgré le fait que TOUT ce que je vais te dire sera extrêmement subjectif.

    Alors : j'ai eu un peu de mal à tout comprendre car les personnages m'étaient à priori étrangers. C'était donc un brin difficile de s'immerger directement dans les actions/archives/faits.

    C'est très clair et donc, par rapport à la présentation et à la nature du texte, c'est très cohérent. Je trouve par contre que le fait que ce soit purement explicatif donne un côté un peut froid et dur à ces textes. (alors peut-être un peu de chaleur et de vocabulaire varié pour le plaisir de lire)

    question : est-ce que les références en dessous des textes sont fictives ? mais peu importe, on y croit !
    (et oui pour la carte)

    désolée si c'est fort pauvre ou si ça ne t'aides pas du tout

    salute !

  • #3

    David (dimanche, 22 mai 2011 20:56)

    C'est super je trouve comme style d'écriture, jamais vu quelque chose de semblable! j'ai cru que c'était des vrais extraits... :)

  • #4

    Centrifugal Juicer (samedi, 13 avril 2013 16:53)

    I shared this upon Facebook! My buddies will definitely like it!

  • #5

    u=53470 (dimanche, 21 avril 2013 17:31)

    This is an excellent write-up! Thanks for sharing!

Je vais bientôt y rajouter une carte. Et peut-être encore des documents :D